Les Etudiants

Richesse des parcours et expériences vécues de 30 étudiants.
C’est aussi ça vivre à PURPAN !

  • Arnaud 2ème année
Arnaud 2ème année

« L’accompagnement à PURPAN est très important, 
il nous permet d’acquérir dès la 1ère année 

des méthodes de travail efficaces »

De Marseille à Toulouse

J’ai passé mon Baccalauréat S à Marseille en 2014, je ne connaissais absolument pas la ville de Toulouse. J’ai assisté à une Journée Portes Ouvertes et c’est ce qui m’a convaincu de postuler. J’ai été séduit par l’Ecole en elle-même, les valeurs qui s’en dégage et le cadre. Evidemment j’étais très intéressé par les sciences du vivant. Pour mon inscription, je suis passé par Grandes Ecoles Post Bac mais je n’ai candidaté qu’à PURPAN.

La première année, j’étais à la résidence de la Maille. Cette résidence permet l’intégration avec toute la promo, c’est une douce transition avec le foyer parental. On apprend l’autonomie et les responsabilités. Cette année on a décidé de prendre une collocation entre purpanais.

Un stage qui m’a marqué

Le stage de première année a été pour moi une expérience très enrichissante. J’ai fait mon premier stage dans une exploitation viticole de 120 hectares dans la Drôme. J’ai pu découvrir ce qu’était la production à grande échelle, l’intensité les vendanges etc. C’était également pour moi, ma première expérience de travail. J’ai pu notamment prendre conscience de l’importance du relationnel avec les autres employés. Le fait de passer 3 mois sur l’exploitation m’a permis de bien prendre confiance, d’être à l’aise et de faire le tour des différentes tâches.

J’ai également appris les différentes stratégies utilisées pour pouvoir optimiser l’exportation du vin.

Un rythme plus soutenu en deuxième année

La deuxième année est plus intense, on a beaucoup plus d’évaluations et plus de matières. Mais c’est une année où l’on comprend ce qu’est le travail en entreprise. On fait plus de travaux de groupes, on gère un suivi régulier d’une exploitation agricole et nous découvrons les services annexes mais indispensables tels que la comptabilité ou l’informatique. Cela nous donne une vision globale de ce qui nous attend.

La deuxième année demande plus de régularité dans le travail, il faut pouvoir faire des liens entre les matières.

En route pour le Canada

J’ai prévu de partir en stage de deuxième année au Canada, à Winnipeg. Je voulais voir un autre type de production, plus diversifié. Connaissant déjà la viticulture, j’ai souhaité faire un stage où il y a deux types d’exploitations : animal et végétal. Je vais donc maintenant découvrir le maraichage et l’aviculture. C’est un sacré défi !

Une vie extrascolaire épanouie

Je pratique à PURPAN le tennis en compétition et le volley-ball. Je suis Président de Promo, on organise des soutiens scolaires pour l’ensemble de la Promo. Je suis également membre du club des Brasseurs de PURPAN où nous créons nos propres bières dans la Halle de Technologies Alimentaires.

Avec quelques étudiants et la direction, nous essayons de mettre en place un nouveau Club en rapport avec le développement durable.

Une troisième année décisive

L’an prochain, j’aimerais découvrir un métier vers lequel m’orienter. Pour l’instant je n’ai pas trop d’idées. Le stage dans le domaine viticole m’a intéressé mais j’aimerais m’ouvrir à d’autres horizons. Pour cette troisième année, je me donne comme objectif de trouver vraiment ma voie, un métier qui me passionne.