Les Etudiants

Richesse des parcours et expériences vécues de 30 étudiants.
C’est aussi ça vivre à PURPAN !

  • Fabien Diplômé en 2015
Fabien Diplômé en 2015

« PURPAN m’a donné la chance d’expérimenter.
Cela m’a fait grandir professionnellement et personnellement. »

La Solidarité : l’esprit de PURPAN

Mes plus proches camarades de classe, qui sont aujourd’hui mes meilleurs amis, vous le confirmeront : le trio mathématiques-physique-chimie n’a jamais été mon fort… 

Si j’ai réussi à passer les deux premières années sans trop d’encombres, je le dois avant tout à la l’entraide qui règne dans la promo : des heures de révisions en groupe et des anales maintes fois refaites avec l’aide d’un camarade pour être plus à l’aise dans la matière en question.

L’esprit de compétition ne m’a jamais attiré pendant de mes études, j’ai de loin préféré la solidarité. Je pense que PURPAN encourage cet état d’esprit.

Découvrir une autre agriculture, au bout du monde

L’expérience la plus marquante de mes études supérieures a été mon semestre universitaire au Chili. Depuis des années, je rêvais d’aller en Amérique du SudGrâce à PURPAN, j’ai pu étudier la viticulture et l’œnologie tout en perfectionnant mon espagnol pendant 6 mois à l’université de Talca.

Au-delà de l’aspect académique, ce fut une véritable aventure culturelle et humaine. Découvrir comment l’agriculture s’envisage dans une autre partie du monde, remettre en question les schémas appris en Europe, voir, expérimenter de nouvelles techniques. Ces 6 mois m’ont permis de m’ouvrir à une autre culture et m’ont donné l’envie de continuer à voyager.

A la fin du semestre j’ai eu l’opportunité de voyager, sac sur le dos, à travers la Bolivie, le Pérou et aux confins de la Patagonie.  Ce fut une des plus belles aventures de ma vie. Du Machu Picchu à Ushuaia, une expérience incroyable quand on a à peine 22 ans.

Un tremplin formidable pour de jeunes bacheliers

Aussi longtemps que PURPAN restera en phase avec la réalité du terrain et du marché de l’emploi, cette Ecole constitue un tremplin formidable pour de jeunes bacheliers.

Cette Ecole nous permet d’entrer dans la vie active avec les savoir-faire et savoir-être essentiels à nos débuts dans le monde du travail.

Je pense que PURPAN a une âme et une philosophie qui doit perdurer. La mixité des origines sociales et culturelles favorisent la mise en valeur des ingénieurs purpanais.

J’ai aimé cette école, je m’y suis senti bien, et je lui dois beaucoup pour l’ouverture d’esprit qu’elle m’a apportée sur le monde et sa complexité. Au-delà d’une structure éducative c’est une véritable expérience de vie et de partage.

Donner un sens à ses études

Depuis mon entrée au lycée je cherchais à donner un sens à mes études, en quête de ce qui pourrait m’intéresser pour ma future vie professionnelle.

A PURPAN j’ai trouvé une voie qui me correspondait. Pendant 5 ans j’ai prospecté le métier qui me conviendrait le mieux. A posteriori je dirais plutôt que ces 5 ans m’ont permis d’éliminer les métiers et les branches qui ne me convenaient pas. Je pense que c’est finalement la meilleure des choses à faire.

Aujourd’hui je vois PURPAN comme une période durant laquelle j'ai pu acquérir une palette très large de compétences, mais surtout et avant tout une très grande adaptabilité.

De nos jours, avec un monde du travail en perpétuelle évolution, ces éléments constituent un véritable atout.

Le plus de PURPAN, c’est de nous former à un vaste choix de métiers, dont pour certains nous ignorions l’existence.

Des clubs épanouissants au sein de l’Ecole

J’ai intégré le club d’aviron de PURPAN avant d’en devenir le président. Malgré notre découverte totale de ce sport pour la majorité d’entre nous, nous avons participé aux championnats universitaires. Au-delà de l’aspect purement sportif, ce fut l’occasion de partager le bateau avec des étudiants d’autres promotions. Cette amitié et ces liens ont perduré en dehors du club et ont permis de favoriser l’entraide entre promotions.

J’ai également été corédacteur du PURPAN Flash (journal de l’école) pendant 2 ans. Ce fut de loin l’expérience la plus marquante et la plus intéressante que j’ai eu à conduire dans les clubs de PURPAN.
J'ai découvert le challenge de la créativité, de la rigueur, du respect des budgets et des dates de parution, mais également l’acceptation des critiques. Mais si je ne devais retenir qu’une chose c’est la fierté de voir sa création entre les mains des étudiants.

Mon premier emploi après PURPAN : destination l’Angleterre

Après mon diplôme j’ai cherché du travail en France, mais force est d’avouer que je n’ai pas trouvé un poste correspondant à mes attentes. Suite à une fiche de poste parue sur un site internet, j’ai eu l'opportunité d’intégrer une agence internationale d’études de marchés et de marketing en Angleterre (groupe Kynetec).

Je réalise des études de marchés et des études marketing multi-pays et dans un domaine d’expertise multi espèces (animale et végétale). Les missions demandent une grande polyvalence via les thématiques d’étude et d’expertise à apporter au client.

Je me sens crédible face à un interlocuteur de la filière agricole quels que soient son métier et sa position. Cela est dû en grande partie à notre capacité d’écoute développée au cours du cursus. C’est primordial pour percevoir tous les enjeux d’un problème et d’y apporter les solutions les plus adéquates.

Affronter le monde du travail, même diplômé, n’est pas facile. Les recruteurs demandent un socle de connaissances, mais avant tout, ils recherchent  une personnalité et un état d’esprit